Actualités
16/06/2014 - Fete de la musique 2014

Fête de la musique le samedi 21 juin 2014 à partir de 19 heures devant l'auditorium...

16/04/2014 - CONCERT DE PRINTEMPS de l'Ecole Municipale de Musique

VENDREDI 18 AVRIL à 20H30 – AUDITORIUM DE LA MAISON DU PATRIMOINE CONCERT DE...

11/03/2014 - Vacances d'avril

Toutes les actualités  
Agenda

<<< Décembre 2014 >>>

LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

 Evènements

 
Lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail et recevez notre lettre d'information

Histoire

Quel blason pour Saint-Julien-les-Villas ?

Blason

Notre commune ne possédant pas d’armoiries, elle a décidé de se doter d’un blason. Des recherches très documentées ont été confiées, en 1985, à François Gilet, alors adjoint à la culture. La Commission Nationale d’Héraldique, constituée d’éminents spécialistes, a ensuite approuvé le projet.

Un peu de vocabulaire spécifique !

Ce blason est constitué de « gueules » (émail de couleur rouge), à trois roses d’argent posées « deux et un » (c’est leur disposition), au « chef » d’argent (tout en haut) et chargé d’une « fasce » (bande horizontale) ondée d’azur (ondulations sur fond bleu).

A quoi fait-il référence ?

La partie inférieure (les trois roses d’argent) renvoie au blason de la famille Rémond et au domaine du Château des Cours. Cette famille a joué un rôle culturel d’importance, et l’allée du Château des Cours est, de nos jours, bien connue de tous les habitants de l’agglomération troyenne.

Quant à la partie supérieure, elle symbolise la Seine, qui a conditionné toute l’histoire de notre commune, et contribue pour une bonne part à son attractivité.

Rappel historique

C’est en 1642 que Jacques Rémond, avocat et conseiller du Roi au présidial (ancien tribunal) de Troyes, déjà propriétaire de la Renouillère, acheta la maison et l’enclos dits « des Courts Arpents », à Sancey.

Son fils, Nicolas, Sieur de la Renouillère et de Croncels, fit construire à la fin du XVIIème siècle le Château dénommé « des Cours ».

Son parc s’étendait sur quarante hectares, bordés par la Seine. Il était agrémenté par une magnifique pièce d’eau et par un canal.

Nicolas Rémond, après une carrière militaire, entreprit des travaux littéraires et historiques. Il est notamment l’auteur de la « Véritable politique des hommes de qualité ». Il reçut fréquemment dans son domaine un large cercle d’amis et de célébrités de passage, qui firent du Château des Cours un véritable foyer de culture.